Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

Programme de stabilité : le gouvernement poursuit sa politique de redressement économique et budgétaire

0 commentaire Le par

 

 

 

 

 

Karine Berger,

Secrétaire nationale à l’Economie

Députée  des Hautes-Alpes, membre de la Commission des finances.

Elle est, par ailleurs, économiste et enseignante associée d’économie à l’ENA.

 

 

L’Assemblée nationale a validé hier soir le programme de stabilité du gouvernement. Ce programme de stabilité vise à réaliser le redressement des finances publiques pour renforcer la pleine souveraineté de la France en matière budgétaire. Dans le même temps, il vise à ne pas entamer la reprise de la croissance que le gouvernement a choisi de favoriser et de stimuler.

Sur les années 2012 et 2013, la réduction des déficits indépendamment de tout effet de conjoncture représentera près de 80 milliards d’euros de la richesse nationale : c’est un redressement historique, surtout dans une période de faible croissance.

Ce programme de stabilité s’appuie sur des prévisions de croissance réalistes : ce sont les mêmes que celles de la Commission européenne. Il réaffirme la trajectoire de la politique économique choisie, avec un niveau de dépenses publiques plus faible en 2014 par rapport à 2013, sans qu’aucune dépense de préparation de l’avenir ne soit réduite.

Il repose sur deux convictions que le Parti socialiste partage.

La première, c’est que les réformes ambitieuses qui ont été entreprises depuis le début du quinquennat vont progressivement porter leurs fruits. Les mesures en faveur du pouvoir d’achat et de l’emploi, notamment les emplois d’avenir et les contrats de génération, ainsi que toutes les mesures mises en œuvre pour la production, l’investissement et la confiance, notamment la réforme du financement de l’économie, sont autant de facteurs de croissance et d’emploi.

La seconde, c’est que la croissance va revenir sur le continent européen, parce que nombre de nos partenaires européens renoncent au « tout austérité » et que l’Union européenne agit de nouveau pour la croissance et l’emploi.

Le Parti socialiste renouvelle sa confiance dans la capacité du gouvernement à réaliser concomitamment le redressement budgétaire et le redressement économique du pays.

 

Communiqué PS le 24/4/2013

 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En matière culturelle et médiatique, le projet de Benoît Hamon s'articule autour de 10 propositions. A commencer par une augmentation du budget consacré à la culture. Un projet sur lequel
Le par
Le 4 avril 2017, les 11 candidats à l'élection présidentielle se retrouvaient sur les plateaux de BFMTV pour un grand débat. Les "petits" candidats ont pu se faire entendre (l'intervention
Le par

Les derniers contenus multimédias