Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

Presse/ La Dépêche : Tarbes. Riposte au plan de licenciements. CFA

0 commentaire Le par

Le collectif des licenciés du Centre de formation des apprentis (CFA) a été lancé samedi, lors de la journée «Portes ouvertes», afin de riposter au plan social menaçant 8 emplois administratifs.

 

 

 

 

 

 

Partis de gauche (1), syndicats et associations ont apposé leur signature pour s’opposer à cette décision. Les manifestants argumentent que «les effectifs du CFA sont constants, que cet outil de formation et d’insertion est performant, que les politiques de soutien au dispositif de l’apprentissage n’ont jamais été aussi importantes et que le conseil général déploie des efforts soutenus». Enfin, clame le collectif, «nos enfants, vos enfants, méritent une formation de qualité».

«Aucun dialogue n’est possible»

Sur une banderole, un message invite à l’indignation : «Le CFA ouvre ses portes aux apprentis mais limoge son personnel».

On apprend que les personnes visées ont reçu la lettre d’entretien préalable. Jean-Jacques Reytet, délégué CGT, déclare : «Licencier la moitié du personnel administratif, ça va mettre en péril la qualité de la formation future. Ce projet de licenciements est purement politique. Il fait partie de la stratégie de la chambre de métiers pour récupérer un outil le plus assaini possible». Rappelons que de son côté, Daniel Pugès, président de l’AFPHP (Association pour la formation professionnelle des Hautes-Pyrénées), avait affirmé que «le projet devait permettre de sauver l’outil de travail. De son côté, Yolande Duthu, déléguée Unsa, considère : «On est devant une direction qui ne nous écoute pas. Aucun dialogue social n’est possible. Qui plus est, elle évoque, au niveau administratif, «un stress permanent depuis longtemps». Plusieurs élus étaient donc présents. Devant les grilles du CFA, nous avons rencontré, entre autres, Marie-Pierre Vieu, conseillère régionale Front de gauche ; Michèle Pham, secrétaire de la section tarbaise du PS. Tous venus dire qu’il faut lutter contre «ce plan de licenciements injuste».

(1) LO, NPA, PS, PRG, EELV, Front de gauche.

Article La Dépêche du 18/3/2013 par Josiane Battoue

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En matière culturelle et médiatique, le projet de Benoît Hamon s'articule autour de 10 propositions. A commencer par une augmentation du budget consacré à la culture. Un projet sur lequel
Le par
Le 4 avril 2017, les 11 candidats à l'élection présidentielle se retrouvaient sur les plateaux de BFMTV pour un grand débat. Les "petits" candidats ont pu se faire entendre (l'intervention
Le par

Les derniers contenus multimédias