Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

Pour Bernard Cazeneuve, le vote du Parlement européen ouvre la voie à un véritable «budget de croissance»

0 commentaire Le par

 

 

 

 

 

 

Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes, était l’invité ce jeudi 14 mars de la matinale de Canal+. Après le vote, hier, du Parlement européen rejetant le budget présenté par le Conseil européen, des négociations vont être engagées afin d’établir un budget de croissance.

 

 

Les conditions posées pour un nouveau budget

Depuis le Traité de Lisbonne de 2008, les pouvoirs du Parlement européen ont été renforcés, notamment en matière budgétaire. Durant le vote d’hier, les députés européens ont montré leur désaccord avec le budget proposé en votant une résolution demandant que plusieurs modifications soient apportées au budget:

  • plus de flexibilié dans la mise en œuvre du budget;
  • une clause de révision afin de pouvoir modifier le budget à mi-parcours;
  • un budget aux ressources propres, puisque pour l’instant le budget européen est alimenté par les contributions étatiques, « ce qui explique d’ailleurs que la négociation budgétaire permette souvent à des égoïsmes nationaux de s’exprimer », comme l’a expliqué Bernard Cazeneuve;
  • que le déficit du précédent budget soit complet.

Et le ministre délégué aux Affaires européennes de conclure :

« C’est sur ces quatre conditions que le dialogue va s’engager entre le Parlement européen et le Conseil, pour voir si un compromis est possible. »

 

Une réorientation possible du budget européen vers la croissance

Ce « non » du Parlement européen oblige donc à une renégociation du budget européen pour les cinq années à venir, ouvrant ainsi la voie à un véritable « budget de croissance ».

À son arrivée au pouvoir, François Hollande s’était engagé à faire tout son possible pour mettre l’Europe sur la route de la croissance, et non celle de l’austérité. Ce vote du Parlement européen permet donc une plus large marge de manœuvre à la France qu’au lendemain de l’élection présidentielle, quand le budget européen proposé avait été négocié par les gouvernements conservateurs européens, dont celui de Nicolas Sarkozy.

Pour Bernard Cazeneuve :

« Nous considérons que le Parlement européen, par la résolution qu’il a prise hier, aide la France à transformer l’essai, l’Europe à transformer l’essai. »

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Article PS du 14/3/2013

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Logo des primaires citoyennes Calendrier des Primaires citoyennes de Gauche : - 20 décembre 2016 : mise en ligne sur
Le par
Lundi 25 novembre, c'est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. À cette occasion, je vous propose de mener 3 actions très concrètes : faire connaître le
Le par

Les derniers contenus multimédias