Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

LE CFA OUVRE SES PORTES AUX FUTURS APPRENTIS ET LIMOGE DE FUTURS DEMANDEURS D’EMPLOI

0 commentaire Le par

 

La manifestation organisée par les « salariés en colère du CFA », samedi 16 mars, a été un franc succès !

Plus d’une centaine de participants représentant tous les partis de Gauche : Lutte Ouvrière, NPA, Front de Gauche, Parti Socialiste (Les Verts et le PRG n’étaient pas présents, mais soutiennent officiellement le mouvement), des syndicats : CGT, UNSA, FSU, Solidaires (SUD), SNUIPP, les syndicats de Pôle Emploi, le Conseil Général : Jean-Claude Palmade, le Conseil Régional : Marie-Pierre Vieu se sont réunis devant les grilles du CFA pour dénoncer le plan de licenciement massif et violent qui s’abat sur le personnel administratif.

En effet, 8 personnels relevant de cette catégorie sur 16 au total vont faire l’objet d’un injuste licenciement économique, alors que les effectifs des apprentis sont relativement constants (à peine une trentaine d’apprentis de moins à la rentrée 2012) et que le Conseil Régional par l’intermédiaire de son Président, M. Malvy, et des Conseillers Régionaux du Gauche ont fait pression de tout leur poids pour envisager d’autres pistes de solutions pour résorber un déficit de 52000 euros en 2012, soit 0.015% du budget. Déficit conduisant à un plan de licenciement violent et disproportionné. Parmi les 8 licenciés, 5 sont membres de l’intersyndicale CGT-UNSA, fer de lance dans la lutte pour préserver la qualité de la formation au sein du CFA, principal centre de formation d’apprentis de notre département.

Notons que Jean Campistro, Président départemental des Meilleurs Ouvriers de France, et ayant voté pour le plan de licenciements lors de l’AG du 31.01.13 (vote à l’unanimité) a rejoint en cours de manifestation les futurs licenciés afin de leur apporter son soutien. « Il semblerait que les points de vues bougent au sein des administrateurs !  » s’est écrié un futur licencié.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de cette manifestation, un appel a été lancé pour la création du « Collectif de soutien aux licenciés du CFA des H.P. » , appel très rapidement signé par une dizaine d’organisations présentes, politiques, syndicales, associatives.

Le Collectif aura pour vocation de soutenir les licenciés dans les épreuves qu’elles et ils vont traverser, quel qu’en soit le domaine. Une A.G. fondatrice va être organisée très rapidement.

Le Collectif « salariés en colère » et l’intersyndicale CGT-UNSA du CFA des Hautes-Pyrénées

Communiqué du Parti Socialiste / Section de TarbesCFA : CA SUFFIT !!!Nous, Section socialiste de Tarbes, sommes très attentifs à la situation actuelle du Centre de Formation d’Apprentis de Tarbes (CFA) des Hautes-Pyrénées et témoignons à nouveau notre soutien aux salariés qui luttent pour préserver leurs emplois.

Nous, Section socialiste de Tarbes, nous élevons fermement contre cette politique locale qui se traduit, par un licenciement de 8 salariées (50% de l’effectif administratif !).

Nous, Section socialiste de Tarbes, demandons que cesse cette politique de casse de l’emploi, et demandons d’attendre le résultat de l’audit diligenté par le Conseil régional pour engager une réflexion commune et éviter à des familles d’être placées en situation d’exclusion.

Nous, Section socialiste de Tarbes, refusons cette politique de fatalité au nom d’une logique purement comptable, alors qu’existe un grand besoin de formation et d’accompagnement dans notre Cité, dans notre Département, dans notre Région, pour sortir de cette spirale infernale où la seule issue est celle de Pôle Emploi et avec elle son cortège de catastrophes pas toujours captables.

Nous, Section socialiste de Tarbes, demandons de faire annuler cette décision dramatique pour l’ensemble du personnel impacté.

La section socialiste de Tarbes,

pstarbes65@yahoo.fr

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En matière culturelle et médiatique, le projet de Benoît Hamon s'articule autour de 10 propositions. A commencer par une augmentation du budget consacré à la culture. Un projet sur lequel
Le par
Le 4 avril 2017, les 11 candidats à l'élection présidentielle se retrouvaient sur les plateaux de BFMTV pour un grand débat. Les "petits" candidats ont pu se faire entendre (l'intervention
Le par

Les derniers contenus multimédias