Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

«La confiance en Hollande ne nous a pas quittés»

0 commentaire Le par

 

 

S’il est de bon ton de «taper» sur François Hollande, y compris à gauche, pas question pour le PS de «faire le dos rond et de ne pas se montrer», selon l’expression d’Alain Piaser, le patron du PS départemental, rappelant que de nombreux engagements ont été tenus, «et non des moindres et d’autant plus difficilement que l’état dans lequel nous avons trouvé le pays était catastrophique» : le retour de la retraite à 60 ans, la revalorisation du SMIC et des retraites, l’encadrement des loyers…

 

 

 

 

«La priorité était et reste l’emploi, mais il faut du temps. Les outils, comme la Banque Publique d’Investissement sont là, c’est du concret.» Comme l’Accord National Interprofessionnel qui, selon Josette Durrieu, «représente une véritable avancée pour les salariés, quand bien même le Front de Gauche s’évertue à dire le contraire. C’est un accord similaire qui a permis à Renault de sauver 3 sites de production en France, ça, c’est du concret aussi. Et si Hollande réussissait ? Les Français semblent sceptiques, mais moi j’y crois. On dit qu’il n’est pas clair, qu’il n’a pas de cap, je pense sincèrement le contraire, il sait où il va. On le voit avec l’Europe, il commence à faire changer les mentalités. Et si on inventait un nouveau modèle économique français ? L’Allemagne n’est pas, pour moi, un idéal.»

 

Viviane Artigalas et Marie Baudoin, conseillères régionales, insistent sur la loi de refondation de l’école, «qui est un gage d’avenir et d’emploi», en regrettant un battage médiatique «sur d’autres sujets qui en valent moins la peine.»

 

Bref, les socialistes croient toujours en François Hollande. Posture, méthode Coué ? Même pas.

«Nous avons la foi, mais nous restons lucides», résume Jean-Claude Palmade, «les gens espéraient plus et plus vite. nous aussi, mais le cap qui est pris est bon, et on comptera les points à la fin du mandat. Avant, ça ne sert à rien.»

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En matière culturelle et médiatique, le projet de Benoît Hamon s'articule autour de 10 propositions. A commencer par une augmentation du budget consacré à la culture. Un projet sur lequel
Le par
Le 4 avril 2017, les 11 candidats à l'élection présidentielle se retrouvaient sur les plateaux de BFMTV pour un grand débat. Les "petits" candidats ont pu se faire entendre (l'intervention
Le par

Les derniers contenus multimédias