Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

Josette Durrieu, sénatrice PS : « Et si Hollande réussissait ? J’y crois ! »

0 commentaire Le par

 

Un an après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, même si le désenchantement est actuellement grand dans l’hexagone, les ténors socialistes haut-pyrénéens n’ont pas encore le moral dans les chaussettes. Après avoir pointé du doigt l’héritage, ils le font savoir, mettant en avant les engagements qui ont été tenus par le président et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

 

1 – Alain Piaser, secrétaire fédéral, évoque les engagements de François Hollande qui ont été tenus :

2 – Josette Durrieu, sénatrice. Elle reconnaît que les Français ne sont pas satisfaits : « Ils voulaient tout, tout de suite. Et si Hollande réussissait ? J’y crois !« . Ci-dessous l’audio d’une partie de son intervention.

Josette Durrieu a ensuite consacré une grande partie de son intervention à développer les avantages de l’ANI (accord national interprofessionnel). Lire .pdf ci-dessous.

PDF - 306.9 ko

3 – Viviane Artigalas, vice-présidente du Conseil Régional Midi-Pyrénées et Marie Baudoin, conseillère régionale. Elles ont parlé de l’école et de sa refondation. Elle soutiennent les modalités des rythmes scolaires du ministre Peillon. Audio ci-dessous :

4 – Jean-Claude Palmade, Président du groupe socialiste au conseil général. « Les socialistes sont venus dire un certain nombre de réalités. Ils gardent la foi du charbonnier. On n’a pas assez hésité sur l’héritage. Non, on n’est pas à l’agonie. Hollande peut et va réussir ». Audio ci-dessous :

 

 

Article Tarbes-Infos le 4/5/2013 par G. M.

 

 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En matière culturelle et médiatique, le projet de Benoît Hamon s'articule autour de 10 propositions. A commencer par une augmentation du budget consacré à la culture. Un projet sur lequel
Le par
Le 4 avril 2017, les 11 candidats à l'élection présidentielle se retrouvaient sur les plateaux de BFMTV pour un grand débat. Les "petits" candidats ont pu se faire entendre (l'intervention
Le par

Les derniers contenus multimédias