Section PS de Tarbes
Section PS de Tarbes

Benoît Hamon : «toute la gauche doit être collective»

0 commentaire Le par

 

 

 

 

Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation, était ce 8 avril l’invité de Jean-Michel Apathie sur RTL . Il a vivement condamné l’appel à une manifestation «coup de balai» initiée par Jean-Luc Mélenchon, qui divisera la gauche et favorisera l’extrême-droite.

 

Le ministre a estimé que cet appel ne contribuait pas à rassembler le peuple de gauche face à lamenace de radicalisation de la droite et la montée en puissance de l’extrême droite. Cette manifestation de protestation contre le gouvernement n’aura qu’un résultat a considéré Benoît Hamon :

« À la fin, ceux que nous sommes censés représenter dans l’espace politique, les classes populaires, ceux qui vivent avec 1.000 euros, ceux qu’ont pas de boulot, seront les dindons de la farce. »

Lutte contre la fraude fiscale : changer les règles du jeu

AA

 

Sur la création d’une loi sur la moralisation de la vie politique, le ministre a déclaré : «elle est indispensable mais pas suffisante(…) je pense qu’il faut redonner des gages de transparences» et a rappelé que l’échelle de l’Europe était le terrain concret de cette lutte contre l’évasion fiscale.

En effet l’Europe abrite de nombreux paradis fiscaux, des pays européens pratiquent le secret bancaire et enfin, ces mêmes pays appliquent des politiques de européens dumping fiscal.

« On a d’un côté des politiques d’austérité, où on réclame des efforts à tous, et, en même temps, une industrie qui organise l’évasion et la fraude fiscale (…) cette question doit être posée rapidement au cœur du débat européen, car nous avons l’opportunité de changer les règles du jeu. »

 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En matière culturelle et médiatique, le projet de Benoît Hamon s'articule autour de 10 propositions. A commencer par une augmentation du budget consacré à la culture. Un projet sur lequel
Le par
Le 4 avril 2017, les 11 candidats à l'élection présidentielle se retrouvaient sur les plateaux de BFMTV pour un grand débat. Les "petits" candidats ont pu se faire entendre (l'intervention
Le par

Les derniers contenus multimédias